Christina Kubisch

Les promenades électromagnétiques

 

Christina Kubisch est l’une des pionnières mondiales de l’art audio. Née en 1948 à Brême, en Allemagne, elle acquiert une formation en peinture, musique et composition avant de se spécialiser en électronique et d’entamer, dans les années 1970, un travail de création expérimentale. Outre des compositions et installations fondées sur une matière sonore basique, originelle (par exemple le son de cloche dans son installation Dreaming of the Minor Third), son oeuvre compte des sculptures sonores, des installations lumineuses et surtout, de fameuses promenades sonores utilisant l’induction électromagnétique, dont les Promenades électriques constituent la dernière occurrence. Ces oeuvres immersives révèlent un travail de mise en valeur du son et de recherche de points de contact entre le son et l’espace. Pour cette raison et parce qu’il tente de redéfinir la relation entre la matière et la forme, le travail de Christina Kubisch est régulièrement qualifié de « synthèse des arts ». Les oeuvres de l’artiste ont été diffusées partout à travers le monde et ont donné naissance à une discographie imposante, comptant une vingtaine d’albums solo. Christina Kubisch est professeure invitée dans plusieurs universités européennes mais aussi membre de l’Académie des arts de Berlin depuis 1997.